Rve de montagne

 

 
 
Vous êtes ici : Rêve de montagne > Articles > {final} > Lecture d'un article

un DVA

Date de publication : Le 30/11/2013 à 17:52

 

La méthode des trois cercles

Cette deuxième méthode est celle qui est enseignée aux guides et celle que je vais vous décrire. Elle a l'avantage de fonctionner avec tous les types de DVA. Certains DVA numériques peuvent isoler les signaux des différents DVA enfouis, mais chaque modèle possède son propre mode de fonctionnement, donc est un cas particuliers, je n'en parlerai pas ici.
Imaginons une situation.l'avalanche est petite et trois chercheurs suffisent à la couvrir. Les autres sauveteurs, s'il y en a, peuvent préparer le matériel. Sans indication visuelle, la recherche démarre sous la trace. Le chercheur A capte un premier signal, commence une recherche secondaire et très rapidement a une indication d'ensevelissement multiple. Avec un DVA numérique, cette indication ne donne pas le nombre de victimes. Avec un DVA analogique, une oreille exercée peut distinguer la superposition de deux signaux,
mais pour trois ou plus, cela devient très difficile. Le chercheur B de son côté capte un signal. Les trois victimes sont localisées grossièrement. le sauveteur A affine sa recherche et commence à dégager la victime
n°1. le sauveteur B localise la victime n°2 et continue à chercher la victime n°3, le sauveteur C vient dégager la victime n°3 et lui donner les premiers secours.
Le chercheur A va utiliser la méthode des trois cercles, plus rapide qu'une méthode consistant à remonter au point de détection multiple et à partir dans une nouvelle direction en espérant accrocher le deuxième ignal. Dans ces configurations, cette ancienne méthode ne donnera pas de résultat, car le DVA n°2 est derrière le premier, alors qu 'avec les cercles on ne peut pas le rater. Le chercheur peut couvrir toute la zone de détection multiple en décrivant trois cercles centrés sur le premier signal. A partir de la première victime localisée, il s 'en éloigne d'environ 3m (un peu plus d'une longueur de sonde) et décrit un cercle autour. Il tient son DVA horizontalement soit dirigé vers le centre du cercle, soit devant lui donc tangent au cercle plus pratique pour lire les indications. (Les deux méthodes se valent car suivant l'orientation du deuxième DVA enfoui, on aura un meilleur signal pour l'une des deux méthodes, mais comme toujours, comme on ne connaît pas cette orientation, on ne sait pas quelle sera la meilleure configuration.) S 'il ne capte pas un nouveau signal plus fort, il décrit un deuxième cercle plus grand, d'un rayon de 6m, et si il ne trouve toujours rien, il décrit le troisième cercle d'un rayon de 9m. Au delà de ces cercles, il sort de la zone de détection multiple, donc il doit capter le signal du DVA cherché sur l'un de ces cercles. Quand un nouveau signal est capté sur l'un des cercles, qu'il est clairement identifiable, le chercheur le suit et localise la deuxième victime. Les DVA numériques vont se synchroniser sur ce nouveau signal dès qu'il devient plus fort que le premier, avec les DVA analogiques, le deuxième « bip » devient plus fort que le premier.
Et si vous êtes seul ? Pas besoin de la méthode des trois cercles, balisez le point d'obtention du premier signal (et celui de localisation multiple), localisez la première victime, dégagez-là, éteignez son DVA , et chercher la victime suivante en repartant du dernier point de la recherche primaire ou de localisation multiple (que vous avez balisé). Quand la recherche est terminée, les victimes dégagées, rebranchez les DVA en émission.

Comment s'entraîner ?
  • Pour débuter, mettre un DVA près de la surface et tourner autour pour vous familiariser avec les
    variations de signal dues à un seul DVA.

  • Mettez un deuxième DVA à 1m puis 2m, puis 3m etc...parallèle puis perpendiculaire au premier,
    tournez, écoutez ou regardez l'affichage.

  • Demander à quelqu'un de vous cacher les 2 DVA.

  • Essayez avec trois !
 
création : http://abcduweb.fr