Rve de montagne
 

publicité

 

un livre pour les amoureux de la montagne

 Sujet fermer  
Page(s) :  1 
  • offline marcel

    Membres
    # Posté 27-02-2023 18:23:47.

    Le livre "entre fiction et réalité" auteur "jean-paul marcellin" éditions le lys bleu est dédié à tous les amoureux de la montagne.
    Je vous le conseille vivement. Il est disponible sur toutes les plate-formes amazon fnac decitre par exemple

    https://www.fnac.com/a17760035/Jean-Paul-Marcellin-Entre-fiction-et-realite

    Je le recommande vivement. En voici un court extrait :
    "Ma principale passion, ma passion absolue, c’est la montagne, et la nature en général, une passion peu visible, sinon peu intéressante et peu compréhensible pour le commun des mortels. C’est sûr que c’est moins impressionnant que certains hobbies à la mode. L’objectif de ce chapitre est donc de décrire par des mots tout ce que je peux ressentir à propos de la montagne, et surtout d’essayer d’identifier les raisons de cet amour sans faille pour la montagne et la nature. Je précise au passage que cela me fait vraiment plaisir que les randonneurs en montagne, ou dans la nature en général, soient de plus en plus nombreux sur les sentiers, et que cette activité soit devenue un peu le sport national de notre beau pays.

    S’il vous est déjà arrivé d’être en extase, en contemplation ou en osmose (les mots ne suffisent quelquefois pas), devant un paysage alpin grandiose, et que vos compagnons, présents à cet instant magique à vos côtés, continuaient à deviser gaiement du dernier cru de bon vin qu’ils avaient avalé l’an dernier, ou du dernier résultat du match de leur équipe de foot préférée, et que vous ne compreniez pas pourquoi ils ne partageaient que très mollement à cet instant précis votre enthousiasme et votre exaltation (pourtant communicatifs) devant les blancheurs immaculées de l’Ailefroide, du Viso, et du panorama exceptionnel que vous leur décriviez, alors vous faites partie de cette espèce de contemplatifs incompris, dignes héritiers de notre maître à tous, à savoir le grand Jean-Jacques Rousseau. (Pour la petite histoire, le panorama dont je parle est visible aux alentours du sommet du col du Galibier.)

    Combien de fois mon exaltation est-elle retombée comme un soufflé, tout simplement parce que mes camarades de promenade ne partageaient pas mon enthousiasme, et que je me voyais contraint et forcé de le réfréner au fond de moi-même ? « Ah, bon, c’est le Viso ? ». « Mais oui, c’est le Viso, et on se prosterne, s’il vous plaît, devant ce sommet admirable et mythique », aurais-je eu envie de leur répondre, mais à quoi bon ?

    Il y en a bien qui sont capables de se mettre à genoux devant une assiette remplie d’un mets succulent (ce qui n’est pas incompatible avec la montagne, d’ailleurs), alors pourquoi pas devant le Viso ? C’est bien la preuve de l’absence de vraie communication, et de l’incompréhension qui règne souvent entre les individus, êtres soi-disant doués de raison que nous sommes, malgré tous les moyens de transmission évolués dont nous disposons, dont les premiers sont la parole et les mots pour tenter de décrire aux autres vainement nos sensations et nos sentiments.

    S’il vous est arrivé de rêver de séjours prolongés dans un chalet d’alpage idyllique, et si possible totalement isolé (en compagnie cependant de votre moitié, du compagnon ou de la compagne de vos rêves, tant qu’à faire), si vous rêvez que votre vocation première était de devenir berger ou bergère, forestier à l’ONF plutôt que de moisir lamentablement dans un morne bureau dans une grande ville inhumaine, si vous vous émouvez encore au son des clarines des tarines entendu au détour d’un sentier dans la brume matinale, ou des cris stridents et joyeux de marmottes dans un pré ensoleillé, ou de la vision enchantée de mélèzes orangés et flamboyants sous un ciel bleu azur, en automne, dans les vallées de la Guisane ou de la Clarée, si vous avez du mal à réfréner votre impatience parce que votre compagne ou votre compagnon retarde ce matin votre départ pour une belle promenade, ou parce que le trajet en voiture s’éternise, alors que vous êtes en manque de montagne et que vous avez ressenti « l’appel » d’une manière pressante, si votre même compagne ou compagnon devient grincheuse ou grincheux au cours de la même promenade, et va jusqu’à vous faire une mini-scène (« ça monte trop fort », « ce n’était pas la peine de partir avec ce brouillard à couper au couteau »), et que cela gâche en partie le plaisir que vous étiez en train d’en retirer, alors vous serez à même de comprendre ma passion, et nous pourrons partager sans retenue entre nous cette même attirance pour les montagnes, nous retrouver dans un même élan, une même solidarité (n’ayons pas peur des mots, car de toute façon, ils ne suffisent pas à décrire cet amour inconditionnel des montagnes et de la nature qui nous poigne et qui nous serre le cœur)."
 Sujet fermer  

Retour au forum Événements

Retour la liste des forums

 
 
création : ABCduWeb